Qu’est-ce que le daltonisme ?

Par Nicolas Deleplace

Comprendre ce qu’est le daltonisme est essentiel pour vivre avec. Que l’on soit daltonien ou en relation avec des daltoniens, la compréhension est primordiale. Cet article a pour but de décrire simplement le daltonisme, sans entrer dans un détail scientifique poussé.

Un trouble de la vision

Le daltonisme ou dyschromatopsie héréditaire, est un trouble
génétique de la vision des couleurs. Il existe donc également des dyschromatopsies acquises, dues à des maladies (diabète) ou à des traitements médicamenteux. Cette section traite uniquement du daltonisme, en revanche, les articles de ce blog sont en général applicables pour toutes les dyschromatopsies.

Un daltonien ne voit donc pas les mêmes couleurs que quelqu’un à la vision normale. Cela ne veut pas dire que le rouge devient le bleu et le jaune devient le vert! Non, le daltonien à une vision des couleurs restreinte. En effet, on estime qu’un daltonien “moyen” va pouvoir différencier 8 000 nuances de couleurs. Mais c’est énorme !!! On pourrait le croire… sauf qu’un non-dyschromate peut en différencier entre 300 000 et 8 millions! Cela explique donc pourquoi les daltoniens “confondent” des couleurs qui semblent pourtant bien distinctes aux autres.


“La plupart des daltoniens ne voient pas ce texte” (Dont moi !)

Différents types de daltonisme?

On peut affirmer sans trop de problème qu’il y a presque autant de daltonismes que de daltoniens. Le degré d’affectation étant propre à chacun, il est très rare que 2 daltoniens aient exactement la même vision des couleurs. En revanche, les daltonismes peuvent être classés en catégories.

L’absence de fonctionnement d’un cône

La perception des couleurs se fait pour les humains par 3 types de cônes : “verts, “rouges” et “bleus” (voir l’article La vision des couleurs pour plus de détails). Les daltonismes suivants sont dus à l’absence de fonctionnement des pigments d’un type de cône.

  • La deutéranopie est une non fonctionnement du cône “vert”
  • La protanopie est une non fonctionnement du cône “rouge”
  • La tritanopie est une non fonctionnement du cône “bleu”
  • L’absence de fonctionnement de tous les cônes est appelée achromatopsie

Le dysfonctionnement des cônes

A cause de certaines mutations, les gènes permettant la pigmentation des cônes peuvent être anormaux. Ceux-ci permettent une vision des couleurs mais partielle. On parle alors de trichromie anormale. Ces trichromies anormales peuvent être plus ou moins fortes, c’est pour cela qu’on dit qu’il y a presque autant de daltonismes que de daltoniens.

Les termes “deutéranomalie“, “protanomalie” et “tritanomalie” sont des anglicismes qui précise quel cône est considéré anormal (respectivement “vert”, “rouge” et “bleu”).

Différents types de daltonisme

1 daltonisme pour 1 daltonien?

Manque de bol ! Chaque type de daltonisme est indépendant des autres. Etant donné que la pigmentation des différents cônes est due à des gènes différents, il n’est pas impossible que plusieurs de ces gènes soit absents ou déficients !

Dans mon cas, je suis protanope, fortement deutéranormal et légèrement tritanormal (oui je cumule légèrement !).

Un trouble héréditaire

Le daltonisme est une anomalie congénitale (non ce n’est pas une insulte!). Cela veut dire que littéralement que l’on naît avec. Le daltonisme est donc présent dans les gènes et est transmissible dans la reproduction.

Le schéma ci-dessous montre un exemple simplifié avec 1 seul type de daltonisme les combinaisons possibles dans un arbre généalogique.

Arbres généalogiques à répartition “parfaite”

Pour en savoir plus sur la génétique du daltonisme (et pour remarquer que cet arbre ne correspond pas à tous les daltonismes), je vous invite à lire l’article Pourquoi est-on daltonien?.


Merci d’avoir lu cet article, j’espère qu’il vous a plu. N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux et à cliquer sur le bouton “j’aime”. Faites-moi part en commentaire de vos avis, je serai heureux d’en discuter avec vous!

%d blogueurs aiment cette page :